rénover escalier bois

Rénover escalier bois intérieur

Comment rénover mon escalier sans tout changer?

Mon escalier en bois, centenaire, va rendre l’âme, je dois donc rénover cet escalier bois. Je ne suis pas ébéniste ni menuisier, et pourtant il me faut trouver une solution pas trop chère pour refaire de manière durable cette montée d’escalier. Allez au boulot !

rénover escalier bois
rénover escalier bois

   

Nettoyer et traiter

Je vais donc dans un premier temps enlever toutes les parties en bois abîmées.
Je vais traiter le bois restant en deux fois. Premier passage avec un traitement bois bio à base d’huiles essentielles mais le bois étant assez attaqué, une semaine plus tard, je fais une injection avec un xylophène Cecil TX202.

Pour des questions de coût, je vais doubler chaque marche avec des planches d’épicéa. C’est un bois local produit à quelques kilomètres du chantier par un artisan. comme c’est un bois tendre, on protégera les marches avec une huile dure monocouche de chez Rubio monocoat.

 

bois marche escalier
bois marche escalier

Quel bois pour mes marches d’escalier ?

30 planches en 25 mm d’épaisseur et 1 m de long seront nécessaires pour cette rénovation.

La difficulté pour un néophyte c’est le calcul des angles. Il faut en effet faire un relevé de dimensions, avec des angles assez difficiles à calculer. Pour ce faire vous pouvez vous aider en faisant un gabarit avec des feuilles de papier un peu épaisses. Présenter la feuille sur l’ancienne marche et pliez la en suivant les angles. Découper et reporter sur la planche neuve.

 

bois marche escalier
bois marche escalier

 

Vous devrez tracer à l’équerre sur vos planches soit à partir des gabarits, soit avec vos mesures, avant de couper à la scie circulaire pour les parties droites. N’hésitez pas à utiliser un rabot électrique ou manuel pour créer les biseaux où reprendre les surfaces abîmées.

 

Durée de réalisation

Si vous procédez méthodiquement, doubler un escalier de 13 marches prend un peu de temps, mais cela reste réalisable. J’ai bien conscience que cela n’aura pas la qualité d’un escalier fait par un professionnel. Après c’est un choix de rapport qualité-prix en fonction de votre budget.

 

bois marche escalier
bois marche escalier

 

Une fois les planches coupées, vous pouvez commencer l’assemblage. Dans mon cas j’ai dû également caler certaines marches pour récupérer les niveaux. La fixation se fait par vis à bois, en plus vous pouvez également rajouter de la colle.

escalier bois rénovation
escalier bois rénovation

 

Les jonctions sur un escalier très ancien comme celui-ci seront assurées par des baguettes pour éviter les jours. Ensuite j’ai enduit toutes les têtes de vis et les jonctions de planches avec une pâte à bois. 24 heures de séchage plus tard, un ponçage, ensuite aspiration, l’escalier est prêt pour le traitement et nous verrons dans un autre article.

rénovation escalier
rénovation escalier

 

Autres solutions pour donner un coup de jeune à des escaliers en bois fatigués

Doubler un vieil escalier en bois dégradé avec des planches locales est une solution à la fois sécuritaire, économique, esthétique et durable. Voici d’autres options si votre escalier est simplement fatigué ou qu’il est trop démodé à votre goût.

Peindre un escalier en bois qui fait grise mine, c’est possible ?

Avec le temps, l’escalier se patine ok, mais l’effet n’est pas toujours au rendez-vous. Souvent aussi, en bois sombre, il obscurcit la cage d’escalier, limitant la vision… Il est temps de lui offrir une nouvelle jeunesse et une seconde vie !

Pour gagner en luminosité et moderniser un vieil escalier vintage en bois et en bon état, rien de tel que la peinture ! Pour métamorphoser rapidement votre montée à l’étage :

  • Poncez d’abord les marches en bois.

  • Procédez ensuite à une vitrification : sous-couche + 2 passages de vitrificateur (brillant, mat ou satiné selon vos goûts).

  • Pour les contre-marches, le limon et, éventuellement, la rampe, utilisez une peinture sol colorée, adaptée aux supports bois.

Solutions relooking express escalier bois ancien

  • Look 100 % peinture. Attention pour ce parti pris tout peinture car l’escalier est un lieu très sollicité de la maison. Il faut utiliser une peinture, spéciale bois bien sûr, mais surtout ultra résistante aux tâches et à l’abrasion.

  • Jouez avec la couleur sur les murs. Conservez les marches en bois, peignez les contremarches et le limon en blanc en recréant le motif de l’escalier. Effet graphique garanti et original.

  • Sticker contre-marche. Il en existe une multitude de modèles pour tous les styles de décoration : imitation carreaux ciment (bois, matière…), scandinave, tropical, zen, coloré, fleuri, fun… Quelques exemples : ‘Attention à la marche, accès à l’étage’, ‘Bienvenue chez nous’, ‘Have a good day, smile…’, ‘Profitons de chaque instant’

  • Photos perso sur les contre-marches, pensées, dictons…

  • Installez un éclairage d’ambiance utile mais aussi très esthétique. Plusieurs solutions : appliques murales pour escalier, mini-sports LED encastrés dans les marches, ruban LED autocollante pour escalier monochrome mais aussi RGB…

  • Tapis de passage en sisal écologique, jonc de mer, maïs, coco… avec dossier en latex qui facilite la pose.

  • Ajoutez des plantes sur les marches, des livres, des photos…

  • Jouez avec les contrastes : conservez le bois en le rénovant mais installez un garde-corps tout en verre, une rambarde (+ main courante) en alu, en fer forgé…

Attention

Sachez qu’il n’est pas possible de peindre un escalier très ancien incrusté d’huile ou de cire. Dans ce cas là, vous n’aurez pas d’autre solution que de le re-huiler ou re-cirer.

Vous l’aurez compris, il existe de multiples solutions pour relooker son vieil escalier en bois sans forcément passer par les cases peintures, cires ou vernis.

A vous de jouer !

rénover escalier
rénover escalier

De quel bois se chauffer pour un escalier à rénover ?

Si, pour des questions de coût, nous avons utilisé des planches d’épicéa pour doubler les marches de ce vieil escalier (agrémentée d’huile dure ;-), vous avez bien sûr d’autres options. Voyons lesquelles.

Du bois franco-français bien sûr !

Pour un escalier en bois qui résiste aux temps et marques d’usure, pas besoin d’aller bien loin ! En un mot : oubliez les essences exotiques venues d’Afrique, d’Amérique du Sud ou encore d’Océanie, certes redoutables question résistance mais tellement nocives pour la planète et votre porte-monnaie ! Quant aux appellations de ces bois d’outre-mers, ils sont quasi imprononçables, en tout cas pas faciles à retenir : azobé, caryer, cabreuva, cumaru, doussié, gaïac, hickory, itauba, jatoba, ostryer de Virginie, padouk, Swietenia Mahagoni, wengé…

Si, en France, on n’a pas de bois exotique, on a des idées et du bois dur ! C’est ce que nous enseignent les 2 indices principaux de dureté de bois : Chalais-Meudon ou Monnin et Brinell. Petite explication pour bien choisir vos futures planches et rénover au mieux votre vieil escalier en bois.

Quel usage ?

Vous serez d’accord : pour un escalier, la dureté est un critère essentiel. Un gage de sa durabilité et résistance aux poinçonnements. Pour se faire, vous pouvez vous fier à ces deux indices, le premier réalisé avec un cylindre métallique et une force de 1960 Newton, le deuxième avec une bille de 1 kg lâchée à 50 cm de hauteur.

Selon l’Indice de Chalais-Meudon (Norme français NF B51-013), le bois peut être :

  • Très dur : > 9

  • Dur : > 6 et < 9

  • Mi-dur : > 3 et < 6

  • Tendre : > 1,5 et < 3

  • Très tendre : < 1,5

Quant à la dureté Brinell, elle trie les différentes essences de bois en 4 classes A, B, C et D, de la moins dure (pin sylvestre, sapin…) à la plus dure (essences exotiques).

Alors, quelle essence pour faire feu de tout bois avec mon escalier ?

Bref, pour un escalier, un lieu par essence très emprunté au quotidien, on privilégie un bois au minimum mi-dur (dureté Monnin) ou de classe B (dureté Brinell). En voici une liste non exhaustive :

  • Classe B ou mi-dur : bouleau, mélèze, merisier, noyer, pin maritime…

  • Classe C ou dur : charme, châtaigner, chêne, érable, eucalyptus, frêne, hêtre, orme…

Bois dits ‘nobles’, le chêne mais aussi le châtaignier combinent résistance et élégance à un coût bien plus abordable que les essences exotiques.

Sans oublier l’option escalier en bois tendre + huile dure comme dans notre projet : une solution durable, économique et écologique ! À vous de jouer !

Et le bois composite alors ?

Fabriqué à 95 % de déchets recyclés (fibre de bois et PEHD), le bois composite a naturellement le vent en poupe : c’est le top pour l’aménagement extérieur (escalier, terrasse, bardage…). Question entretien et durabilité, y’a pas photo ! Quant à l’esthétisme et au rendu, toutes les options sont possibles avec les pigments et finitions à la pelle !

S’il est idéal en extérieur, le bois composite est une option plus-que-parfaite pour rénover un escalier intérieur. Ultra-résistant et design, il imite le bois à la perfection. C’est l’atout modernité par excellence. Vous êtes plutôt bois naturel esprit scandinave ? Vous rêvez d’un escalier contemporain en chêne rouge ? De marches suspendues modernes et originales ? Peu importe, avec le bois composite : tout est permis !

One comment

Comments are closed.