chaussure sécurité

Pourquoi et comment : la chaussure de sécurité

Contre les accidents, la chaussure de sécurité

Nous parlons régulièrement sur bricotest.fr sécurité et EPI ( équipements de protection individuelle). Toutes les 2 minutes en France un accident touche les travailleurs du Btp. Ces chiffres ne prennent pas en compte les blessures de tous les bricoleurs ou autoconstructeurs ! 7% des blessures touchent les pieds.  Ceci entraîne au mieux une incapacité de quelques jours mais peut aussi laisser un handicap. J’ai moi même perdu deux phalanges lors de travaux, je sais de quoi je parle ! Je consulte maintenant régulièrement le site de modyf.fr

La chaussure de sécurité, un réflexe simple

Vous travaillez sur un chantier et si vous y réfléchissez bien, un grand nombre de pièges potentiels peuvent causer des blessures. Pointes et vis qui dépassent, déchets coupants, métal rouillé, blocs en équilibre, chute potentielle de matériaux, sans parler du travail en hauteur, etc… Vous mettez des gants lors des travaux difficiles, mettez des chaussures de sécurité c’est la meilleure des protections pour vos pieds. Rappelons le si nécessaire, ils vous servent non seulement au déplacement mais à l’équilibre.

 

Une protection durant tout le chantier

Dès le démarrage du chantier : la chaussure de sécurité vous permet de travailler à proximité des engins de terrassement sans crainte de vous faire rouler sur le pied. Un modèle de chaussure de sécurité Modyf peut être montant, avec de gros crampons pour le gros œuvre, le terrassement, les espaces verts.  Au contraire la chaussure est légère et souple pour le second œuvre et les travaux demandant une certaine agilité.
Modèle ressemblant comme deux gouttes d’eau à une basquette tendance, ou plus roots, chaussure d’été ou d’hiver, homme ou femme, montante ou basse, hydrofugée ou non, à vous de choisir le modèle dont vous avez besoin.

chaussure sécurité
chaussure sécurité

Prix des chaussures de sécu

Le budget n’est pas un frein, puisque les premiers modèles valent moins de 30€ ! Par contre, si vous cherchez un look et un poids minimal, la gamme des prix peut grimper à 150€ ! Cher me direz-vous? Perso je trouve que 50 à 100€ pour garder l’usage de ses pieds ce n’est pas cher !

 

De quoi se compose une chaussure de sécurité ?

Il y à quelques années, j’étais resté assez déçu par de vieilles chaussures de 1kg pièce avec une coque en métal au bout. Elle ne faisait pas vraiment rêver. Mais les avancées techniques et esthétiques dans ce domaine sont assez bluffantes, puisque aujourd’hui certains modèles en fibre de carbone pèsent moins de 350g avec un look excellent !
Le corps de la chaussure est en cuir ou en matière synthétique, étanche ou non. Il est muni d’une coque de protection, en bout de chaussure, composée de fibres de verre, de matériau composite, ou de métal, d’aluminium ou encore de fibre de carbone. La semelle très importante selon l’environnement de travail peut présenter une résistance à la perforation allant jusqu’à une semelle kevlar très haute résistance pratiquement imperçable.

Le profil de la semelle est également adapté. Choisissez des crampons pour les terrains gras ou glissants ou au contraire un grip lisse pour l’intérieur. Les différentes normes SRC, ESD, CI, HI, HRO, WR, SP1, S2 ou S3 sont respectées. Ainsi chaque corps de métiers peut trouver chaussure à son pied.

 

Bien choisir

Pour nous autoconstructeurs et bricoleurs réguliers un modèle passe partout sera suffisant. Une entrée de gamme type Chaussures de sécurité montantes S3 Rock Würth MODYF. Autre possibilité plus confort des montantes S3 Taurus brunes. Ceci est un bon compromis entre 50 et 100€ sachant que vous les conserverez surement au moins deux à trois ans en usage non intensif !