Scie-à-onglet-à-main

Bien choisir sa ou ses scies

Il existe une grande diversité de scies manuelles. Voici un petit récap des scies à main dont vous pouvez avoir besoin pour vos travaux de bricolage à côté de la très réputée et incontournable ‘scie égoïne’.

Scie bois
Scie bois

 

> Pour le bois, l’aggloméré, le plâtre…  la scie égoïne

Constituée simplement d’une lame en acier non tendue et d’une poignée, la scie égoïne est un outil indispensable lorsque l’on bricole. Polyvalente, peu chère et très simple à utiliser, cet outil tout terrain permet le sciage de presque tous les matériaux selon le type de denture :

scie égoïne fine denture : aggloméré, bois brut, contreplaqué, médium, mélaminé, stratifié, métal ;

scie égoïne grosse denture : aggloméré, bois brut, plâtre.

 

2 critères sont particulièrement importants pour choisir une scie égoïne :

le poids : une scie trop légère indique des matériaux de piètre qualité, fragiles et peu durables ; au contraire, trop lourde, elle sera difficile à manipuler ; le poids idéal se situe entre 300 et 700 grammes.

le type de lame : préférez une lame en acier trempé (procédé ‘HardPoint’) qui vous garantit l’absence de rouille et une très bonne durabilité.

L’ergonomie est aussi un paramètre à ne pas négliger. Avant d’acheter votre scie, prenez le temps de bien manipuler le modèle choisi, de vérifier que le poids est bien réparti entre le manche et la lame, que la prise en main est agréable, etc. Préférez une scie égoïne avec une poignée arrondie revêtue d’une matière agrippante : cela facilitera en effet les travaux de sciage par temps humide ou lorsqu’il fait trop chaud.

 

> Scie à bûches ou à arc : pour tous les types de bois

Contrairement à la scie à bûche mécanique, la scie à bûche manuelle également appelée ‘scie de charpentier’ ou ‘scie à archet’ permet le sciage optimal des bûches mais aussi des planches de grandes longueurs. Elle se compose d’une lame tendue sur un arceau en acier. Cette scie très bon marché peut s’adapter, avec ses lames interchangeables, au type de bois à scier. Si la scie à bûches est un outil également indispensable pour les bricoleurs, elle requière beaucoup d’énergie pour les travaux de longue durée. Il est donc important de choisir un modèle ergonomique et pas trop lourd (poids idéal entre 200 et 500 grammes).

Les lames des scies à bûches sont dotées généralement de deux types de dentures :

denture à gencives : succession régulière de dents identiques permettant une répartition uniforme de la force de la coupe ; ce type de denture est idéal pour le sciage du bois peu résistant ;

denture américaine : succession de 4 dents classiques et d’une dent double ; type de lame adaptée aux bois plus rigides.

Prolongez la durée de vie de votre scie à bûches (ou scie de jardin) en utilisant le protège-lame (chutes, rouille…).

 

> Autres scies manuelles pour le bois

Scie à onglet

Parfaite pour une grande précision des petits travaux de découpe du bois (cadres de fenêtres, baguettes…), cette scie est une véritable table à scier professionnelle. Composée d’une scie solide avec une échelle à onglet incorporée fixée généralement sur un socle, elle offre des angles de coupe de – 45° à + 45°…

 

Scie-à-onglet-à-main
Scie-à-onglet-à-main

 

La scie à élaguer

Petite et maniable, cette scie est adaptée à l’élagage des petits arbustes. De type scie égoïne ou à lame pliable, cette mini-scie à lame courbe ou droite est très pratique pour le sciage des branches difficiles d’accès. Elle peut s’utiliser avec une perche télescopique.

La scie à élaguer se décline aussi en couteau-scie pour l’élagage des petites branches d’un diamètre inférieur à 7 cm mais aussi pour le sciage du métal ou du placo bois, les petits travaux de plomberie ou d’électricité, etc… (lame interchangeable).

 

Scie à dos ou à araser

Avec sa denture très fine renforcée sur le haut par du métal, la scie à dos est idéale pour les petits travaux de finition : sciage des corniches, plinthes, moulures, baguettes, quarts de rond, etc. Utilisée avec une boîte à onglet ou un guide de coupe, cette scie permet une très grande précision de découpe du bois ou du plastique. Comme pour les autres types de scies manuelles à bois, préférez la technologie HardPoint limitant l’érosion dans le temps.

 

Les scies à guichet

Des dents très fines, une lame allongée et étroite qui la fait ressembler à un couteau de cuisine : c’est la scie à guichet ; elle s’utilise pour le découpage de matières fragiles (plâtre, contreplaqué…).

EDMA-Scie-guichet
EDMA-Scie-guichet

 

> Les scies à métaux

Comme son nom l’indique, elle sert à couper les métaux (tiges filetées, boulons, clous, barres, tuyaux…).

Scie à archet, à panneau ou encore scie droite

scie-a-metaux-facom
scie-a-metaux-facom

 

La plus courante est la scie composée d’une monture acier et d’une lame 30cm amovible de 18 dents par pouce. Un système de tension tient la lame tendue pour faciliter la coupe. Une fois la lame émoussée on la remplace.

Pour les endroits inaccessibles, le porte lame sorte de manche auto serrant, permet de fixer une lame de scie à métaux pour passer là ou la scie junior ou à armature (archet) ne passe pas.

La scie Junior est une sorte de mini scie à métaux utilisée pour les coupes de précisions.

 

> Scies plusieurs matériaux

Scie à chantourner

Appelée aussi scie à découper, cet outil doté d’une très fine lame et d’une monture en forme de U s’utilise pour des travaux de découpe minutieux sur l’acier, l’aluminium, le bois, le cuivre, le plastique, etc. Sa lame interchangeable en fonction du matériau, permet de faire aussi bien des découpes droites que courbes.

scie chantourner
scie chantourner

 

Poignard-scie

Très maniable, cet outil compact avec lame acier triple denture et pointe coupante auto-perforante permet une découpe rapide du bois, du pvc, des plaques de plâtre…

 

Scie-sabre

Compacte, cette petite scie à main avec lame de scie sabre interchangeable permet de découper toutes sortes de matériaux : bois, métal, placoplatre…

 

> Zoom sur la scie japonaise

scie-japonaise-kataba
scie-japonaise-kataba

 

Version nippone de la célèbre scie égoïne, la scie japonaise est d’une redoutable efficacité. Elle permet sans effort de faire des coupes extrêmement précises même en profondeur.

Ses particularités :

  • une lame très mince,
  • une denture fine et agressive, inversée par rapport à la scie égoïne,
  • un sciage sans effort qui se fait en tirant,
  • un trait de scie extrêmement fin,
  • un long manche dans le prolongement de la lame.

Il existe plusieurs modèles de scie japonaise :

avec 1 lame pour le sciage de toutes les épaisseurs de bois, qu’ils soient durs ou tendres ;

2 lames : denture régulière pour les coupes pendulaires et denture croissante pour scier dans le sens du fil ;

et 1 lame renforcée sur le dessus comme la ‘scie à dos’ qui permet encore plus de précision pour les coupes pendulaires et dans le sens des lignes du bois.

L’habitude de scier en tirant est vite acquise avec la scie japonaise. Sa prise en main confortable, son excellent guidage, son utilisation sans effort, son prix… séduisent de plus en plus d’utilisateurs.

Mini scie-japonaise, scie Kataba 1 lame avec manche bois ou plastique, scie japonaise avec lame repliable, scie Ryoba double denture (triangulaire et trapézoïdale) pour la coupe de bois de travers et pour le bois de fil, scie de dos japonaise Dozuki, scie Fuji-Yama économique avec lames adaptables Kataba, Dozuki et Ryoba, scie Kugihiki avec lame très souple et denture extrafine pour l’arasement des chevilles, l’affleurage des assemblages…, les modèles sont nombreux et les prix très attractifs. L’essayer, c’est l’adopter.

Notre avis