Pensez aux matériaux d’occasion

Matériaux occasion du bâtiment : faites des économies et agissez pour la planète !

Avec plus de 40 millions de tonnes de déchets annuels (source Ademe), le bâtiment est un gros pollueur. Pourtant pionnière en Europe dans ce domaine (1er programme national en 2004), la France peine à faire collaborer le secteur à la mise en œuvre de cette économie circulaire. Comme en témoignent notamment les trop nombreuses décharges sauvages. Trouvez vous aussi vos matériaux occasion.

 

Le dernier programme national de prévention des déchets (2014-2020) sera-t-il un levier suffisant pour la mise en œuvre d’actions concrètes ? On peut l’imaginer ou, du moins, l’espérer. Les initiatives de « réemploi et réutilisation » se multiplient dans l’hexagone. Et ceci tant pour les professionnels du bâtiment que pour les particuliers. Bricotest vous dit où trouver ces matériaux occasion.

 

Un outil méconnu dédié aux professionnels pour leurs déchets et matériaux

Pour bénéficier de matériaux d’occasion, encore faut-il que les professionnels fassent valoriser leurs déchets ! La FFB met à leur disposition un outil pratique pour trouver facilement où déposer leurs restes de chantiers :

  • non dangereux : béton, bois non traité, brique, carrelage, déchets de peinture non toxiques, déchets verts, fenêtre, isolants, moquettes, plâtre, pneus, PVC, tuiles…
  • dangereux : aérosol, amiante, batteries, bois traité, peintures toxiques, solvants…

 

Trouver ses matériaux

 

Recycleries, start-up, sites petites annonces, harddiscounters…, les offres de matériaux occasion se multiplient.

La mise en place d’une filière REP* pour le bâtiment sera bientôt effective (janv. 2022). Certains acteurs se sont déjà lancés dans l’aventure de l’économie circulaire. Ils vous proposent toute l’année des rabais sur du matériel neuf ou de seconde main qui peut aller jusqu’à 80 % :

Les particuliers et les professionnels via les sites leboncoin.fr, section ‘bricolage’, ‘marche.fr/matériaux-de-construction-divers’, ‘baticycle.fr’, ‘bricoprive.com’, ‘troc.com’, ‘1000-annonces.com’, ‘kicherchekoi’ section outillage/matériaux second œuvre occasion, ‘mon-materieloccasion.fr’, ‘interditaupublic.com’ section brico’, etc.

 

Quelques sites

Readymader.com / Plateforme web du marché de la seconde main pour le bâtiment. Créée par une architecte, cette marketplace communautaire propose aux particuliers comme aux pro des matériaux d’occasion. Domaines : chauffage & sanitaire, électricité, menuiserie, revêtements…

Backacia.com / Marketplace B2Bde matériaux et équipements issus de surplus de commandes ou de déconstructions pour les professionnels. Autre mission : accompagnement maîtrise d’ouvrage objectif réduction des déchets.

Recyclobat.fr / Credo de cette ressourcerie du bâtiment créée à Toulouse en 2013 lauréate du prix Talent 2014 : réduire les déchets par la promotion de l’achat responsable.

Cycle-up.fr / Une jeune start-up présentée par Leroy Merlin et le magazine We Demain qui propose de très nombreux matériaux de construction seconde main avec des prix variables selon l’état : très bon, bon ou usagé.

 

*Responsabilité Élargie des Producteurs selon le principe du pollueur-payeur. Cela porte sur les « produits ou matériaux de construction du secteur du bâtiment destinés aux ménages ou aux professionnels ». Parmi les obligations du texte : le financement du ramassage et traitement des dépôts sauvages « y compris lorsque les déchets (…) ont été abandonnés antérieurement à la date d’entrée en vigueur des obligations des producteurs ».

matériaux occasion
matériaux occasion

 

Destockage en ligne ou GSB

Outre les sites de destockage en ligne (econostock.fr, bricozor.com…), les grandes surfaces de bricolage possèdent chacune leur calendrier d’offres promotionnelles, foires aux prix bas, bonnes affaires. La plupart des enseignes proposent également sur leur site en ligne des tarifs réduits : exclus web, bons plans, prix béton, french days, promotions… Gedimat propose ainsi une liste de produits en destockage mis à jour toutes les 3 heures.

 

Chercher les meilleurs prix quand on commence un chantier de rénovation permet de réelles économies. Le boom des matériaux occasion est une solution qui permet en outre de réduire notre impact environnemental. C’est pourquoi il est important de planifier à l’avance toutes les étapes. Cela permet de savoir (petite marge d’erreur seulement) de quoi on a besoin et d’avoir du temps pour faire une recherche ciblée. Bon travaux !

Plan National de Prévention des Déchets (période 2021-2027)

5 axes :

  • Inciter les producteurs à mettre en place des action d’éco-conception (principe du « pollueur – payeur »).
  • Allonger la durée de vie des produits (via entretien + réparation).
  • Développer réemploi et réutilisation.
  • Chasse au gaspi et réduction des déchets.
  • Engager les acteurs publics dans la démarche.

Objectifs horizon 2030 quantités de déchets d’activités économiques : une réduction de 5 %.

Bref, même si l’objectif reste faible pour le secteur du bâtiment (- 50 % pour le secteur alimentaire !), la tendance est clairement au réemploi de matériaux. Deux raisons : l’enjeu écologique mais aussi la pénurie de matériaux (et donc leur prix en hausse).

Depuis janvier 2022, le Diagnostic PEMD (Produits-Equipements-Matériaux-Déchets) concerne, en plus des travaux de démolition, les rénovations de plus de 1 000 m². Pour ces opérations immobilières, un audit permet de donner une seconde vie à tous les matériaux pouvant être récupérables. Une aubaine pour les professionnels et les particuliers si l’industrie du bâtiment arrive à s’organiser.

 

Quel est le pourcentage de matériaux de construction actuellement réutilisés en Europe ?

Seulement 1 % sur les quelques 227 millions de tonnes de déchets. Or, selon le Conseil National de l’Ordre des Architectes (Cnoa), 37 millions pourraient être facilement réemployés.

Changer les usages prend du temps, quel que soit le secteur. Les architectes et autres prescripteurs (maîtres d’oeuvre/d’ouvrage, entrepreneurs…) disposent, depuis 2019, de 36 fiches pratiques et de nombreux guides leur montrant comment augmenter leurs quantités de matériaux réemployés :

  • Introduction au réemploi des éléments en béton de ciment
  • Abords et voiries

    – pavés et bordures terre cuite/pierre naturelle

    – panneaux de coffrage, pavés et dalles béton

  • Gros œuvre et enveloppe

    – bois massif de structure à section angulaire

    – éléments de structure en bois lamellé collé

    – poutrelles en acier

    – briques pleines en terre cuite et tuiles de toit

    – bois de grande et éléments de couverture ardoise naturelle

    – moellons et voiles en béton

  • Menuiseries

    – portes intérieures

    – portes coupe-feu

  • Finitions intérieures

    – parquets bois massif

    – carreaux faience murale

    – carreaux ciment, terre cuite non émaillée, grès cérame

    – plancher surélevé

    – dalle moquette

  • Equipements

    – urinoir suspendu et cuvettes wc

    – lavabos

    – radiateurs tôle et fonte

Objectif du FCRBE (Rotor, Bellastock, CSTB) : multiplier par 2 la quantité d’éléments de construction récupérés d’ici 2032.

Espérons que ce Projet de recherche européen d’envergure soit :

  • un tremplin efficace pour répondre aux besoins de la construction tout en limitant l’impact carbone du secteur,
  • incite de nombreux autres acteurs de la filière.

Quant à nous, tâchons, tant que possible, de recourir à des matériaux d’occasion en espérant une restructuration rapide des offres de matériaux de réemploi.