Isolation par l’extérieur, attention !

ITE, oui mais pas avec n’importe quel matériau

Il y a déjà plusieurs années que nous faisons des articles sur l’importance de l’isolation thermique par l’extérieur, quand cela est possible. Vous l’aurez compris, vous ne pouvez faire une isolation par l’extérieur sur une façade classée ou présentant un intérêt architectural évident. Avant de vous décider pour ces travaux importants, voici quelques compléments d’information. Isoler oui mais pas n’importe comment et pas avec n’importe quel matériau ! Alors ITE polystyrène ?

Quelle isolation pour quelles maisons ?

La plupart des maisons construites entre 1900 et 1990,  à l’exception des fermes construites en pisé, présentent un déficit d’isolation structurelle. Sans revenir sur les combles ou les planchers qui doivent être bien sûr isolés, l’isolation des murs n’est pas adaptée. Il va donc falloir penser à faire une isolation par l’extérieur. Vous allez donc devoir trouver une société  capable de vous proposer différentes solutions.  Mais laquelle choisir ?

 

Guide ademe

Pour les constructions utilisant des matériaux non industriels tels que la pierre sèche, la terre crue, les pans de bois. Il faut être attentif au choix de la technique d’isolation. Une analyse complète du bâtiment est nécessaire avant d’engager des travaux, pour que la solution d’isolation ne perturbe pas les équilibres thermiques et hygrométriques. Il faudra également utiliser un enduit approprié sur les murs donnant sur l’extérieur: il doit être respirant, c’est-à-dire perméable à la vapeur d’eau. Les enduits en chaux par exemple sont adaptés

Source / Adème

 

Isoler avec le bon matériau : polystyrène ?

La solution la moins chère (autour de 15 à 20€/m² pour l’isolant) est le polystyrène, léger, facile à poser et à couper, il semble être tout désigné pour réaliser la meilleure ITE possible ;  Il est d’ailleurs largement utilisé en rénovation.  Si ce matériau présente des avantages de mise en œuvre, on ne peut pas en dire autant de toutes ses qualités intrinsèques. Mauvaise isolation acoustique,  matériau inflammable,  pas écologique, peu perspirant, risque de déformation dans le temps, assez bon coefficient isolant…

 

Expérience isolation polystyrène

En analysant les retours des chantiers réalisés depuis plusieurs années. Le polystyrène est une bonne alternative technique car peu onéreuse (55 à 80€/M² posé). A condition d’être bien mise en œuvre. Il faut également choisir un polystyrène de qualité type XPS extrudé et surtout un respect des DTU de pose. Certains experts d’assureurs rapportent des problèmes de dilatation lors de la pose du produit en plein été. Cela provoque une fissuration dans le temps. 

l’Isolation par l’extérieur ITE polystyrène entraîne de nombreuses malfaçons 

Nous n’aborderons pas les malfaçons volontaires dues aux escrocs qui arnaquent les consommateurs. Ces escrocs cherchent à toucher les primes et au mieux posent mal ou au pire posent à moitié et disparaissent. Il y en a beaucoup trop et cela nuit gravement aux artisans sérieux. 

Plusieurs malfaçons sont régulièrement constatées. Epaisseur de colle des plots trop épaisse, qui laisse une circulation d’air derrière l’isolant réduisant ainsi grandement sa capacité.  La pose avec des espaces entre les plaques comblés à l’enduit ou mastic, c’est l’assurance d’avoir des fissures dans le temps.  L’oubli des grilles anti-rongeurs.  La mauvaise pose des appuis de fenêtre qui permettent à l’humidité de rentrer derrière l’isolant. Le non-respect de la hauteur minimum à partir du sol.  Sans oublier lors du passage de l’enduit, l’absence de trame collée, l’application d’une seule couche contrairement aux deux couches recommandées par le DTU.

Prochain article comparons le polystyrène avec les laines minérales et les matériaux bio sourcés !