chaussure de securité

Equipements individuels de protection, on en parle mais on ne les utilise pas assez !

Dans le bricolage et l’autoconstruction, beaucoup d’entre nous travaillent au plus pressé, au moins cher, et si la sécurité n’est pas au top, on fait avec ! Jusqu’à ce que ce soit la catastrophe, blessure, handicap et là on entend toujours la même chose….si j’avais su ! Et bien maintenant vous savez !

Pour ne pas se retrouver avec un œil crevé, une main en moins, ou allongé sans pouvoir bougé au bas d’une toiture…protégeons-nous ! Surtout que nous sommes des passionnés pour la plupart et que donc nous souhaitons travailler le plus longtemps possible !

Le mini c’est des bonnes chaussures, des bons gants, des vêtements de travail adaptés, des lunettes de protection, un masque quand nécessaire, et pour le travail en hauteur au moins un harnais avec une ligne de vie. Je ne parle pas de la législation qui doit être appliquée dans les entreprises mais juste du bon sens que chaque autoconstructeur doit avoir pour rester en forme !

Inutile de dire qu’un des fléau dans le bâtiment c’est la fatigue, car oui le bâtiment c’est fatigant!  Si vous rajoutez en plus, prise de stupéfiant ou d’alcool…vous avez un tiercé gagnant pour la catastrophe.

J’ai travaillé quelques temps en réinsertion avec de gens blessés sur des chantiers ! Ça calme…

 

Comment choisir ses EPI

Les gants et autres EPI sont des consommables qu’il faut intégrer dans votre budget dès le chiffrage du chantier, plusieurs paires de gants, une paire de chaussure sécurité, un pantalon ou salopette, et tous les autres accessoires vont faire quelques centaines d’euros. De nombreux magasins et sites proposent des kits, des équipements à l’unité, essayez les, achetez d’abord une paire de gant, testez la. Pour les masques et les lunettes fiez vous aux recommandations, prenez même du premier prix si votre budget est serré ce sera toujours mieux que rien!

 

Choisir ses chaussures de sécurité

Dans le bâtiment on utilise principalement 3 types de chaussures de sécurité
les bottes
les chaussures extérieures crantées montantes ou non
les chaussures second œuvre basses ou montantes

Les bottes, fourrées ou non, sont utiles pour l’hiver et les chantiers très boueux. En cuir ou en caoutchouc renforcé par une semelle et coque acier ou fibre composite, elles permettent de marcher dans le béton par exemple, avec des modèles résistants aux adjuvants ou à la chaux très corrosive par exemple.

 

Chaussures gros oeuvre

Les chaussures à semelle crantées et renforcée par une semelle et coque acier ou fibre composite assurent une tenue dans les terrains difficiles et une bonne protection contre les clous, vis et pointes qui jonchent les chantiers de démolition par exemple.
Montante ou basse une chaussure sécurité est personnelle, elle est formée et déformée par votre usage, ne la prêtez pas !

 

chaussure de securité
chaussure de securité

Modèle CRAMPONNÉE VARADERO S3 – LEMAITRE

La chaussure semelle lisse

Plus adaptée au second œuvre, il est mieux que la semelle soit isolante contre le froid. Plus lègère et souple elle se prête bien au travail en flexion.

Vos chaussures de sécurité doivent vous protéger de ces différents risques

  • La perforation
  • Les produits chimiques
  • Le risque électrique
  • Les coupures

Elle doit vous assurer une

  • Bonne adhérence
  • Un confort thermique
  • Une protection contre les intempéries
botte--lemaitre
botte–lemaitre

 

Chaussure basse ou chaussure montante ?

Perso je préfère les chaussures montantes sur un chantier, car même si elles sont un peu plus lourdes, elles protègent non seulement le pied, mais aussi la cheville des chocs et autres agressions !

 

Coté esthétique, chacun ses goûts !

Basket, mocassins, bottes, bottines, montantes, type randonnée…noires, blanches, colorées tout est possible. Là encore plus que l’esthétique c’est le confort qu’il faut privilégier.

De 20 à 200€

Notre avis