électrique

Connaissez vous la norme NF C 15-100 ?

Votre installation électrique doit être aux normes, et la norme c’est la NF C 15–100. Déjà ancienne cette norme évolue régulièrement et celle applicable aujourd’hui c’est sa dernière version du 1er septembre 2016.

 

Un décompte simplifié des prises et points lumière a été mis à jour.

Pour une chambre devait avoir trois prises, pour une cuisine 6 prises alimentées par un circuit dédié, dont quatre en plan de travail. Pour le séjour s’il fait moins de 28 m², 5 prises réparties en périphérie seront suffisantes, pour une surface supérieure à 28 m² : 7 prises sont exigées.
Pour les autres pièces (hors wc) une seule prise est nécessaire.

Comment répartir le circuit prises ?

Sur un disjoncteur 16 A équipé de fils sections 1,5 mm² vous pouvez connecter huit prises maximum
Sur un disjoncteur 20 A équipé de fils sections 2,5 mm² vous pouvez connecter 12 prises

Passons aux circuits lumière

Les minima requis dans un logement aux normes sont de

Un point central équipé DCL (boitier lumière encastré) dans le séjour, la chambre, la cuisine, et toute pièce >4 m².
La salle de bain doit comporter un point d’éclairage central équipé DCL avec obturateur et luminaire IP X4.
Les entrées doivent être équipées d’un éclairage extérieur

Comment répartir le circuit éclairage?

Sur un disjoncteur 10 A, vous pourrez connecter huit points lumineux maximum

Le circuit chauffage

Pour l’installation de chauffage électrique un circuit doit être systématiquement dédié avec une protection et un disjoncteur adapté à la puissance du chauffage.

Jusqu’à 3500 W, fils de sections 1,5 mm², connectés à un disjoncteur 16 A
jusqu’à 4500 W, fils de sections 2,5 mm², connectés à un disjoncteur 20 A
jusqu’à 5750 W, fils de sections 4 mm², connectés à un disjoncteur 25 A
jusqu’à 7250 W fils de 6 mm² connectés à disjoncteur 32 A

Comment répartir le circuit chauffage?

Sur un disjoncteur de 20 A pouvez connecter 1, 2 ou trois radiateurs à condition que ce la puissance cumulée des trois ne dépasse pas 4500 W

Sécurité maximum avec les interrupteurs différentiels

Deux interrupteurs différentiels 30 milli-ampères doivent protéger tous les circuits

Plaque de cuisson, four, lave-linge doive être protégés par un interrupteur différentiel type A,
les autres circuits doivent être protégés par différentiel type AC ou type A.

Les circuits éclairage et prises de courant sont répartis sur deux interrupteurs différentiels
pas plus de huit circuits par interrupteur différentiel.

 

La protection par disjoncteur

Tous les circuits doivent être protégés des courts-circuits par un disjoncteur

Les anciens coupe-circuits avec cartouches céramiques sont désormais interdits en neuf et grosse rénovation.

Ce pour les lumières disjoncteur 16 A peut accueillir deux circuits d’éclairage, avec maximum huit points lumineux par circuit.
Pour les prises de courant un disjoncteur 16 A pourra accueillir un maximum de huit prises par circuit et un disjoncteur 20 A (fil 2,5 mm²) pour accueillir 12 prises
Pour le chauffage, un 20 A par tranche de 4500 W
Pour l’électroménager puissant (four, lave linge…) trois circuits différents par disjoncteur 20A, un seul appareil par circuit.
La plaque de cuisson doit être reliée à 32 A fil 6 mm².

 

Étudions ensemble la salle de bain

Trois volumes bien définis

volume 0 = douche ou baignoire
volume 1 = autour et au-dessus douche et baignoire (largeur 120x225cm)
volume 2 = 60 cm de large au-delà de la zone 1

Je vérifie ainsi ce qui est autorisé pour chaque zone, sachant que les normes sont :

  • volume 0 = Ipx7
  • volume 1 = Ipx5
  • volume 2 = Ipx4

Soyez ainsi en conformité avec la nouvelle réglementation
NF C 15-100

 

Bons travaux à vous !

Notre avis