gants protection Rostaing

Choisir des gants

Les gants, tout comme les chaussures de sécurité, sont des accessoires indispensables de protection individuelle. Ils s’adaptent à tous les travaux (menuiserie, peinture, maçonnerie…) et à tous les temps grâce à leur très grande variété de matières : caoutchouc, coton, cuir, kevlar, mousse de latex, nitrile, polyamide, vinyle, etc.

 

gants protection Rostaing
gants protection Rostaing

Trois critères sont ainsi importants pour bien choisir ses gants de protection

 

La matière

Elle détermine aussi la catégorie des gants : catégories I, II et III ; les gants de catégorie III offrent une protection maximum contre les risques mécaniques, les produits chimiques dangereux, les solvants, les micro-organismes… ; ils sont davantage réservés aux professionnels de l’industrie alimentaire, de l’agriculture, du nettoyage…

 

Le confort

Qu’il s’agisse de travaux ponctuels ou longue durée, le confort des gants ne doit pas être négligé. 2 critères sont essentiels : la matière et la taille. Si les gants de protection en coton sont très confortables, ils ne sont pas imperméables ; ils ne sont pas non plus adaptés aux travaux présentant des dangers thermiques ou mécaniques. Le bon sens est de rigueur. Pour ceux qui n’ont encore jamais utilisé de gants de protection et qui veulent acheter sur le net, voici une façon très simple de savoir quelle taille de gants il vous faut :

 

  • 1- mesurez la taille de la paume de votre main la plus forte à l’aide d’un mètre enrouleur,
  • 2- effectuez la mesure en repliant la main.
  • Les tailles
  • 7 = 19 à 20 cm de tour de main
  • 8 = 20 à 22 cm
  • 9 = 22 à 24 cm
  • 10 = 24 à 26 cm, etc.

Les normes et niveaux de protection

A chaque norme correspond un ‘niveau de performance’ de 0 à 5, le niveau ‘0’ signifiant que le gant n’a pas été testé ou qu’il est inefficace en termes de protection. A la norme générale de tous les gants de protection (EN 420), s’ajoutent des normes spécifiques :

Protection contre les risques mécaniques (EN 388) : 1 résistance à l’abrasion, 2 à la coupure par lame, 3 à la déchirure et 4 à la perforation ; à chaque norme s’ajoute le niveau de protection (de 1 à 5).

Niveau de protection

  • contre la chaleur, le feu, les projections de métal en fusion (EN 407)
  • et contre le froid (- 50°C) et imperméabilité à l’eau (EN 511)
  • protection contre les scies à chaînes (EN 381-7)
  • anti vibrations (EN ISO 10819)

+ des gants spécifiques métiers : gants soudeurs, gants de protection contamination radioactive, protection électrique, gants à usage médical, gants de carreleur, etc.

S’il n’existe pas de gant universel, jouez la carte de la sécurité avec les gants aux marquages formalisés EN. Choisissez la matière la plus adaptée aux types de travaux à réaliser. Quant au confort, vous saurez vite quels gants vous conviennent le mieux.

 

Les gants de travaux

Généralement en cuir, coton et latex, nylon et mousse de nitrile, etc., ces gants multi-usages suffisent à la plupart des bricoleurs. Peu chers, ils sont parfaits pour tous les petits travaux occasionnels de manutention générale en milieu sec : transport du bois de chauffage, maçonnerie… Choisissez-les cependant avec un bon élastique de serrage au poignet pour plus de confort. Les modèles en nitrile (souvent jetables) ou enduit nitrile et latex synthétique sont plus ou moins imperméables.

Gants anti-coupures

Ces gants, à la fois résistants et souples, permettent de travailler en toute confiance avec des matériaux coupants comme le métal fin, le verre, le carrelage… Généralement en latex, en polyuréthane, en HPPE (polyéthylène haute performance) ou encore kevlar (+ aramide, acrylique, caoutchouc, coton..), ils doivent être respirant (dos aéré) et antidérapant, y compris en milieu humide. Ils doivent également être dotés d’un renfort entre le pouce et l’index

 

gants protection Rostaing
gants protection Rostaing

Gants pour la peinture

Pour la mise en place du chantier, débutez avec des gants fins et confortables permettant une bonne manipulation des outils et des matériaux de préparation (adhésif de masquage, protection des surfaces, etc.) ; pour l’application de la peinture, utilisez des gants étanches en latex ou nitrile qui recouvrent bien les poignets voire les manches. Les gants en nitrile jetables sont très pratiques.

Des gants en plastique

Étanches, ces gants en plastique, avec ou sans revêtements (caoutchouc, polyéthylène…), sont parfaits pour travailler avec les acides, les graisses, les huiles, les solvants, etc. Les gants très fins permettent aussi un travail méticuleux. De moindre étanchéité, les gants en caoutchouc sont adaptés aux substances corrosives (béton, ciment…). Lorsqu’ils sont équipés de renforts supplémentaires en textiles, ils sont très résistants à la déchirure.

Pour la mécanique…

Tout bon bricoleur se doit d’être un peu mécanicien et de s’équiper de gants solides avec renforts matelassés sur la paume et les doigts. Assez longs pour une bonne protection des poignets, les gans de mécaniciens sont généralement en cuir naturel ou synthétique. Il en existe aussi en nitrile plus souples et totalement étanches.

Notre avis